Human In Progress

Cette installation est un espace déambulatoire qui évoque l’être humain en devenir. Les photographies de gros plan d’élément( pieds, main, bouche, yeux) d’un nouveau né sont fixées sur des panneaux de signalisation enfoncés dans douzes pots de fleurs disposés en cercle, elles alternent avec des tirages copie Cyan Magenta Jaune. Au centre du cercle un pot de fleur retourné, un siège ?. Des “négatifs numériques” de photographies d’identité sont suspendues comme un rideau. Le spectateur est invité à circuler autour du dispositif afin de recomposer en marchant les visions fragmentaires de ces multiples traces de l’humain. Le rideau est composé de bandes issue de cassettes de prise de vue des “premiers appareil numérique servant à faire des photographies d’identités (camera pro fuji en 1990) .

Cette pièce est une proposition fortement autobiographique, les différents éléments recomposent mon identité. Les images sont les premières que j’ai réalisé à la naissance de ma fille, les “négatifs numériques” sont les traces des centaines de photos d’identités que j’ai réalisées pendant un an. La terre et les pots de fleurs renvoient à des expériences divers sen botanique et archéologie.

Ce travail interroge aussi  “l’immersion du numérique dans nos vies” , en 2000  le numérique est déjà présent pour le grand public mais reste minoritaire, on envoie des photographies par mail mais il s’agit plutôt de photographie argentique scannées. Il s’agit ici aussi de l’image en devenir.

Les traces de cette installation ont été éalisées à l’aide de mon premier appareil photo numérique personnel

Exposé à l’atelier Alain Lebras Nantes en Avril 2000