Les petits voyages [reNum]

Cette carte blanche proposé par PING dans le cadre de reNum à été pour moi l’occasion de reprendre le travail des “petits voyages” avec du matériel photographique qui a beaucoup évolué notamment l’arrivée de la photographie numérique et de la géolocalisation. Le principe du petit voyage est simple il s’agit sur un trajet quotidien, un morceau de banalité, d’observer, montrer -photographier- des éléments surprenants, extraordinaires. Comment passer de l’ordinaire à l’extraordinaire du quotidien par le transport du regard.

L’atelier résidence m’a permis d’aborder la photographie et plus largement l’image par “son côté sociale” La résidence à commencé  par 2 ateliers, le premier abordant la partie historique et sensible et le deuxième portant plus sur la partie technique et les évolutions de la technique photographique.

L’idée de départ, travailler sur les petits voyages et les possibilités qu’offrent la photographie de transformer son quotidien s’est petit à petit déplacée vers des histoires de photographies, l’histoire de la photographie (technique et artistique) mais aussi mon histoire avec la photographie, l’histoire des participants et enfin une histoire commune que nous avons tenté de capturer/fixer/ensemble. Les thématiques abordées ont été des sujets classiques en photographie, le personnage/portrait, le lieu/paysage et l’objet/composition. Les traces de l’atelier sont de multiples images construisant un souvenir commun, elles deviennent des fragments pretextes à la discussion. Leur présentation/restitutions sous forme d’histoire, en dehors d’un mode narratif, se retrouve dans la multiplicité des supports choisis et nous parle de l’ambiguïté de l’image contemporaine, omniprésente et contaminante. Une manière “d’y faire face” serait de s’assoir, de partager un thé ou un café et de parler !

Pour l’exposition une sélection des photographies- portraits,paysages et compositions- à été imprimée sur différents matériaux (toile,faïence, plastique), déclinée sous diverses formes (tasses,sets de table,assiette). L’ensemble de ces “petits objets” est en écho au salon de thé conçu par RAUM. Les visiteurs sont invités à s’asseoir et prendre le temps de discuter autour des images (un petit album de photo) et du texte (texte “Quelques photos dans la vie d’une femme” réalisé par Sylvain Maresca) .

 

Le blog du  projet

Le texte de Sylvain Maresca

Les supports de l’atelier #1 et #2